TED Talks, florilège

Quitte à saturer la bande passante en ces temps de confinement, autant en profiter pour apprendre deux ou trois trucs ou en tout cas changer de perspective sur certains sujets. C’est exactement ce que je vous propose avec cette petite sélection de mes TED Talks préférés.

Moi en train d’élargir mes horizons

Là si vous avez vécu dans une grotte pendant les 20 dernières années sans connexion internet ou si vous avez plus de 47 ans, vous vous dites TED, késako ? Les conférences TED (Technology, Entertainment and Design) sont des conférences courtes, de 15 à 30 minutes en moyenne, au style assez unique et très codifié sur des sujets allant de la séduction à la physique quantique en passant par le racisme : un.e orateur.ice « expert.e » (un peu, souvent), débout et seul.e en scène qui, sans note mais parfois aidé.e d’un powerpoint (oh yeah) vous explique le tout en se basant sur son expérience personnelle. L’idée, en gros, c’est de diffuser les idées qui en valent la peine. C’est pourquoi vous pouvez retrouver la quasi totalité des conférences TED du monde entier sur notre bien aimé internet. Car oui, des TED Talks, il y en a pléthore. C’est devenu une trend et tous le monde veut sa petite conf « à la TED », même le Ministère des Armées. Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts !

Sans plus d’introduction, place à ma petite compilation de TED Talks pour vous donner l’impression d’être productifs et productives même du fond de votre lit :

1) How to sound smart in your TEDx Talk, Will Stephen

J’ai un petit faible pour celui-là, je dois bien le reconnaître… Ce que fait ce type est tout bonnement génial : de la démonstration par l’exemple pure et dure, un véritable cours de rhétorique en 5 minutes et 55 secondes. Ce TEDx Talk (le x est pour signifier que la conférence est indépendante des conférences TED officielles qui se tiennent annuellement) est à propos… de rien. De rien et pourtant on se retrouve pendu.e.s aux lèvres de Will Stephen (tu tiens le coup, Will ?) pendant ces 5 minutes qu’on voudrait plus longues encore. Enfin « on », moi en tout cas. De quoi s’inspirer pour sa prochaine prez’ ou pour le prochain comité de direction. Cadeau.

2) L’amour dure 90 secondes, Marine Duvouldy

Un petit TED qui permet de faire le point sur l’état de la recherche concernant le sentiment amoureux et qui tord le cou à pas mal de nos idées préconçues sur l’amôôôuur (le grand, le beau, le vrai). Il permet d’envisager les choses différemment, d’ouvrir une discussion autour de soi, pourquoi pas, et même de déculpabiliser car le poids du grand amour pèse lourd sur nos petites épaules, surtout sur la longueur (« est-ce que je l’aime encore ? » « s’est on perdu en route ? » « c’est pas possible de tomber amoureux.se si vite, t’es un.e monogame en série ! »). Intéressant ET utile.

3) The surprising solution to the imposter syndrome, Lou Solomon

Je ne vais pas vous mentir, le titre de celui-ci est un peu racoleur. Plutôt qu’une solution surprenante, Lou Solomon nous offre des pistes pour lutter contre le syndrome de l’imposteur si on en souffre soi-même ou pour le prévenir chez les gens qu’on côtoie. Surtout, cette conférence permet de mettre le doigt sur un problème dont on n’a pas toujours conscience et qui touche pourtant un nombre important d’entre nous, et principalement des femmes. Le syndrome de l’imposteur, elle le résume très bien, c’est cette petite voix dans votre tête qui vous dit que vous n’avez rien à faire là, qui vous fait vous demander si vous pouvez postuler à ce poste, après tout vous avez le bon diplôme mais vous ne leur apporterez pas grand chose, ou encore qui vous fait répondre à vos proches fier.e.s de vous que, quand même, un concours c’est surtout de la chance. Comment ne pas se retrouver dans les quatre symptômes qu’elle liste : anxiété, doute de soi, perfectionnisme maladif et peur de l’échec ? Je sais en tout cas que j’y suis en plein dedans. Sans pouvoir éradiquer cette voix complètement, un petit retour objectif sur les pensées limitantes qui l’accompagnent peut déjà s’avérer très libérateur.

4) Ce qu’on a oublié de vous dire sur le sexe, Maïa Mazaurette

La célèbre chroniqueuse sexo prend un peu de hauteur pour s’intéresser à l’intime politique. Repoussant l’idée que le sexe c’est tellement perso que la société ne s’y invite pas, Maïa Mazaurette revient sur les « scripts psycho-sexuels » que nous suivons beaucoup trop, parfois sans prendre la temps de s’interroger sur ce qu’on aime, ce qui nous plait, sans prendre le temps d’explorer toute une sexualité bien à nous qu’il reste à inventer. Je vous laisse méditer.

5) The three secrets of resilient people, Lucy Hone

Pour finir, en ces temps pour le moins… perturbants où une partie de la population est obligée de regarder Netflix en pyjama pendant que d’autres travaillent et meurent et où le papier toilette est devenue un produit de grand luxe, je voulais vous faire partager ce TED sur la résilience. Il n’est pas évident, puisqu’il nous plonge au cœur d’un drame personnel, mais vraiment riche d’enseignement sur une qualité-capacité dont on ne parle que trop peu et qui pourtant est essentielle – je l’ai appris à mes dépends au début de l’année, alors que je me débattais contre la dépression. Voici donc les stratégies à développer pour « naviguer au travers des périodes difficiles ». Résolution post-confinement (ça devrait être un truc officiel) : on devient tous des personnes résilientes.

Et vous, quels sont vos TED préférés ?

Bisous confinés

PS : Si vous êtes arrivé.e.s jusqu’ici sans le remarquer, vous pouvez cliquer directement sur les titres pour trouver les petites vidéos magiques.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s