Brunch, et si on restait chez soi ?

On vous a privé de votre brunch chéri à 28€ entre la rue boboland et l’avenue des hipsters (no offense, c’est là que j’habite) ? Et si je vous disais qu’on pouvait toujours prendre son p’tit dej’ amélioré et même en pyjama et pas maquillé•e•s ? Je vous vois déjà, la mâchoire au niveau des genoux, en train de vous dire “mais elle nous a pété une durite la petite ». Eh non, je vous propose juste de vous reconnecter à vous-même par une expérience sensorielle intense : cuisiner votre propre brunch des familles. Et je vous jure qu’en plus, on y laisse pas un rein. 

ça n’a même pas l’air dégueu, si ?

Mais quelle est cette sorcellerie, Jamy ? Eh bien c’est très simple Fred, il suffit pour commencer de s’acheter quelques fruits frais de saison – par exemple des clémentines (la photo date de février, ok ?) et de décongeler des fruits rouges, riches en antioxydants, délicieux et qui ont gardé tous leurs bons nutriments. 

Deuxième étape : préparer les pancakes les plus faciles du monde. 3 ingrédients ? Qui dit moins ? il suffit de quelques bananes bien – trop – mûres, qu’on écrase avec 1 œuf par banane (donc si vous avez mis 3 bananes vous mettez 3 œufs, c’est bon, tout le monde suit ?). Petit hack : si vous avez un blender, mettez le tout dedans et hop. Prenez votre mixture et ajoutez-y 40g de farine semi-complète par banane + un sachet de levure – okay ça fait 4 ingrédients, vous m’avez eue… – (une fois encore, si vous avez mis 3 bananes, vous mettez 40×3 soit 120 grammes de farine – c’est pas beau ça, on apprend même les maths ensemble !). On mélange le tout, et on fait cuire à la poêle avec la matière grasse de son choix : le tour est joué. 

C’est bon, tout le monde suit bien ? On continue ?

Il est devenu un incontournable des tables de brunch, de l’alimentation de l’élite parisienne, faisant grimper en flèche le prix pour les populations locales, demandant une quantité d’eau indécente et arrivant dans nos assiettes le plus souvent par cargos bien polluants, j’ai nommé : l’AVOCAT.

Mais il faut bien se l’avouer, c’est délicieux. Un avocado toast de temps en temps ça fait plaisir et ça rééquilibre notre karma top moumoute depuis qu’on est des pro des bonnes pratiques sur le web.

Pour réaliser votre propre version, n’écoutez que votre imagination puisque les deux seuls ingrédients requis sont du pain et de l’avocat. La mienne est relativement simple, j’ai toasté les tranches de pain au four (marche aussi au grille pain mais pas trop longtemps sinon c’est moins facile à manger), coupé en tranches – plus ou moins régulières – un demi avocat par toast, ai recouvert le tout d’un trait d’huile d’olive pimentée (nous on aime quand ça pique, quand ça claque), ai ajouté un œuf dur sur le dessus puis ai assaisonné de sel, de poivre, de paprika et de quelques graines de courges.

Je n’ai qu’une chose à vous dire : de rien.

Petit bonus, et pas des moindres, mon amoureux et moi nous sommes accordé un petit plaisir sucré avec quelques pâtisseries – délicieuses et relativement bon marché – de la boulangerie Les Saveurs de Parmentier. Mention spéciale pour leur tarte au citron meringuée, ma pâtisserie préférée que vous ne verrez pas ici car j’avais déjà tout mangé muahahah.

Pour le reste je vous laisse faire comme des grand•e•s, quelques jus de fruits frais, du muesli, de la confiture… Soyez décadent•e•s ! Et félicitations vous venez d’inventer le petit déjeuner maison après une bonne grasse mat’.

à bientôt,

M.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s